Le club de Roubaix dans le District 1670

Participation à l’administration du District : 4 Gouverneurs

Le club de Roubaix a très vite participé aux responsabilités du District. Au début, les membres du club ont beaucoup échangé avec les clubs voisins par de visites fréquentes, des manifestations communes avec Lille et Tourcoing.

Le prise de responsabilité dans l’administration du district est venue progressivement, et de façon majeure puisque quatre membres du Club furent gouverneurs du  167D  et du  1670D. C’est, après notre club parrain Lille, le club qui a donné au Rotary régional le plus de gouverneurs.

 

Gaston Henri MOTTE le fut pour l’année 1971-1972 ; plusieurs membres du club entrèrent dans son comité : Marcel DELBECQUE comme secrétaire et Jean LECLERCQ  comme chargé de la Jeunesse . Il était le Président Fondateur de notre club et eut la tache difficile de recruter les premiers rotariens roubaisiens. Tache difficile, car Roubaix était essentiellement textile, le recrutement y était facile mais Gaston Motte s’acharna à y faire entrer d’autres professions industrielles, des indépendants et des libéraux .

La société ne rendait pas l’amalgame évident ; mais il avait un sens de l’amitié profond et spontané. Avec le sourire affectueux, naturel et la main tendue qui accueillait chacun de nous, l’unité du club se fit aisément, elle reste toujours chaleureuse.

Gaston Motte réalisa le jumelage avec le club de Mönchengladbach, dont le président d’alors, Herbert Behlau, fut aussi gouverneur de son district.

 

Michel NALPAS fut gouverneur du 167D  pendant l’année 1980-1981.

Un fonceur dynamique, bousculant les obstacles, très direct mais restant chaleureux dans ses amitiés . Fonceur dans la vie privée, il créa Pronal, entreprise aujourd’hui dirigée par son fils Gérard,

Fonceur aussi dans la vie rotarienne : après avoir organisé l’aide à « Médecins sans Frontières », il créa Hôpital sans Frontières avec Tony De Graaf du Club de Meudon (1660D). On sait maintenant les services rendus.

Michel Nalpas créa aussi pour aider les jeunes, les BFH (Bourses de Formation Humaine) qui envoyaient les jeunes en France ou à l’étranger pendant un mois. Ces mêmes jeunes vinrent tous au Club nous relater leurs expériences passionnantes.

Gouverneur, il réserva sa dernière visite de club au club de Roubaix, qui pour le distraire monta  « son procès…» encore dans toutes les mémoires.

 

Marc LECLERCQ le fut en 1984-1985

Rotarien du club de Calais dont il fut président en 1973-1974, il rejoignit Roubaix en 1976, pour prendre la direction de la Banque Scalbert pour le groupe de Roubaix, poste régional important. Il intègra le club  aussitôt et en  fut secrétaire  en 1982, pendant la présidence d’Hubert Lourdel. Très engagé dans le district  depuis longtemps, le club le présenta comme candidat gouverneur et il fut élu  pour l’exercice 1984-1985 puis nommé en 1988, responsable de la formation des gouverneurs à Nashville (U.SA). Il quitta le Rotary en 1990 pour des raisons personnelles.

 

Jacques CAFLER fut élu gouverneur pour l’année 1992-1993.

Un tout autre style que ses prédécesseurs, juriste de formation, il s’attaqua aux déviances du Rotary, au laxisme concernant l’esprit rotarien, à l’éthique ; il utilisa avec beaucoup de sagesse le fruit de ses visites de club pour nous rappeler les grands principes de son action, qui avaient été présentés lors de l’Assemblée de District :

« La vie d’un club est fondamentale, elle n’existe pas par elle même ; un club est un être vivant qui perd un peu de sa substance tous les jours. Il faut donc animer en permanence le club, le faire profiter du panel de professionnels qui le constitue, l’ouvrir sur le monde qui nous entoure. Un club ne saurait être renfermé sur lui-même, sous peine de mort lente. Il faut rappeler au club qu’il fait partie du Rotary International, qui génère des actions auxquelles il faut impérativement être associé.  »

Jacques Cafler termina lui aussi ses visites de clubs par celle de Roubaix. Cette fois, ce ne fut pas un procès mais une « radioscopie », qui permit à tous de le mieux connaître et de l’apprécier.

 

Derrière ces gouverneurs, d’autres membres du club se sont engagés dans le district : les uns comme membres des comités entourant des gouverneurs, roubaisiens ou autres : JB. Vannieuwenhuyse, Guy Poissonnier, H.Ch Renaut, G. Ducoulombier, R. Lesecq, P. Lafforgue… , les autres comme représentants des Gouverneurs en exercice dans les groupes de clubs de la Métropole comme HCh. Renaut, G. Ducoulombier, M. Lejeune pour ne citer que les derniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *